Des eaux sous haute surveillance

L’huître dans son élément : des eaux sous haute surveillance

La qualité des eaux

En France, les zones de production et de reparcage des coquillages vivants sont classées par l’Administration selon les résultats d’une étude sanitaire, dite étude de zone. Ce classement instaure 4 niveaux de salubrité et qualité des eaux (A, B, C et D) (cf. Arrêté du 21 mai 1999 relatif au classement de salubrité et à la surveillance des zones de production et des zones de reparcage des coquillages vivants *).

Le Bassin d’Arcachon ne compte que des zones classées A (pour environ 80%) ou B. Les zones de parcs ostréicoles classées en zone B ne concernent que des parcs consacrés au captage des naissains d’huîtres, aucune huître marchande n’en est directement issue.

Pour être mises sur le marché, les huîtres sont placées, pour une croissance de plusieurs mois, dans des parcs classés A.

* arrêté consultable ici.