Divers

VALIDITE DES TITRES ET CERTIFICATS ARRIVANT à ECHEANCE DURANT LA PERIODE DE l’ETAT D’URGENCE

Source Direction des Affaires maritimes (21/03/2020)

« Les circonstances exceptionnelles relevant de l’état d’urgence sanitaire entravent le fonctionnement régulier des services de l’État, des sociétés de classification habilitées et des organismes de formation professionnelle maritime. En conséquence, le renouvellement ou le visa des titres et certificats des navires de même que le renouvellement des brevets, certificats, attestations de formation, visas et attestations de reconnaissance, et certificats médicaux d’aptitude des gens de mer, et qui arriveraient à échéance pendant la période de l’état d’urgence sanitaire, ne peut plus avoir lieu. »

La durée de validité des titres ou certificats qui arrivent à échéance pendant la période de l’état d’urgence sanitaire est prorogée jusqu’à trois (3) mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire :

  • Titres et certificats des navires français : notamment le permis de navigation,
  • Brevets, certificats, attestations de formation, 
  • Certificats médicaux d’aptitude médicale délivrés aux gens de mer,

Aucune démarche n’est nécessaire.

Pour les situations de mise ou remise en service des bateaux il est précisé que ces situations seront étudiées au cas par cas.Les marins doivent donc envoyer un mail à : .

SERVICE CULTURES MARINES

Dans le cadre de l’épisode d’épidémie CORONAVIRUS, l’accueil du public est fermé et les missions sur le terrain ne peuvent plus être réalisées. Les demandes reçues sont en cours d’instruction en mode dégradé, le télétravail n’étant pas applicable à l’intégralité des missions suivies par le pôle cultures marines.

La délivrance des bons TRACES ainsi que le traitement des alertes sanitaires ont été identifiées comme des missions prioritaires et, de ce fait, continuent d’être assurées.

DES ÉLÉMENTS DE LANGAGES ET DE COMMUNICATION SUR LA CRISE

Veuillez trouver ci-joint des éléments de langage transmis par le CNC sur la crise. Vous trouverez un positionnement orienté vers de la communication POSITIVE.  Si vous êtes confronté à des journalistes, vous y trouverez toutes les informations et positionnements. ÉLÉMENTS DE LANGAGE

GESTION DES DÉCHETS

Pour les ostréiculteurs du Sud Bassin, la COBAS vous informe que vous pouvez déposer vos déchets d’activités professionnelles au CENTRE DE VALORISATION  situé au lieudit Graulin 33470 LE TEICH, du Lundi au vendredi, l’après-midi uniquement de 14H00 à 18H00.

Par ailleurs, l’activité du centre de transfert du CRCAA est totalement maintenue durant la crise. 

Depuis 3 semaines, Maurice Marchand récolte donc vos déchets coquilliers. Contact Maurice Marchand : 06-45-04-83-38

 SUIVI PAR LES SERVICES DE L’ETAT : SIGNALEZ VOS DIFFICULTES

Les services de l’Etat, en particulier sous-préfecture d’Arcachon et la DIRM, nous invitent à leur faire remonter les difficultés rencontrées par les professionnels, que ce soit dans l’exercice de leur activité ou dans l’accès aux mesures d’accompagnement. Le CRCAA fait régulièrement remonter des informations globales pour la filière. Nous pouvons aussi leur faire part de cas précis qu’ils règlent ensuite au cas par cas, soit en direct, soit en intervenant auprès des acteurs concernés. >> N’hésitez pas à revenir vers nous pour que nous nous en fassions le relais (Marielle PHILIP ou Véronique GELAK 

« LA SAISON TOURISTIQUE SUR LE BASSIN D’ARCACHON…EN SORTIE DE CRISE SANITAIRE ! » : RETOURS SUR LA WEB CONFERENCE DU SIBA

Le SIBA organisait ce jour une web conférence en accès libre via Facebook sur le thème « La saison touristique sur le Bassin d’Arcachon…en sortie de crise sanitaire ! ». Le débat était animé par Jean VIARD, sociologue et directeur de recherche au CNRS ; Michel DURRIEU, Directeur du Comité Régional du Tourisme de Nouvelle-Aquitaine et François DELUGA, Vice-Président du SIBA. Vous trouverez en PJ ce que nous en avons retenu. La prochaine conférence fin avril, sur le thème : « Donner du sens au prix pendant et après la crise ! » par un économiste.