Vie du CRCAA

VIE DU CRCAA

Le CRCAA est fermé. Cependant toute l’équipe est mobilisée via le télétravail. Nous sommes ainsi joignables et à votre service aux lignes téléphoniques habituelles. Nous continuerons à vous transmettre les informations au fur et à mesure que nous les avons par mail et via cette page spécifique. Le ramassage des coquilles est également maintenu.

 L’EQUIPE DU CRCAA A VOTRE SERVICE

En cas de questions particulières merci de contacter :

  • Accompagnement des entreprises, installation, subvention / accompagnement pour les demandes d’aide COVID-19 : Marielle Philip – 05 57 73 08 46- 
  • Sanitaire et environnement : Gladys Fonteyraud – 05 57 73 08 52 / 06 33 08 29 28 – 
  • Communication, qualité : Agatha Duqueyroix – 05 57 73 08 48 / 07 78 32 78 19 – 
  • Gestion DPM : Florence Vivier – 05 57 73 08 50 / 07 67 44 77 82 – 
  • Direction : Véronique Gélak : 05 57 73 08 44 / 06 77 01 87 97 – 

PRÉLÈVEMENT COTISATIONS CRCAA

Certains d’entre-vous sont prélevés automatiquement pour le paiement des cotisations professionnelles CRCAA  et le paiement de leurs factures. Ces derniers sont interrompus.

DES DEMANDES ADRESSÉES AUX INTERLOCUTEURS DU CRCAA

Un courrier a été adressé à Alain ROUSSET Président du Conseil Régional de la Nouvelle-Aquitaine. Ce courrier a été cosigné avec le Comité Régional de Charente Maritime. COURRIER

COMMUNICATION CRCAA

Communiqué de presse du CRCAA –

REUNION DES MEMBRES DU CONSEIL DU CRCAA LE 16/04/2020

Les membres du Conseil se sont réunis par visioconférence jeudi 16 avril, pour faire un point sur les actions engagées par le CRCAA depuis le début de la crise (récapitulatif des actions engagées en PJ) et les suites à donner.

Parmi les principaux sujets ressortis lors du Conseil : les entreprises s’adaptent pour maintenir un minimum de vente, et il faut poursuivre en ce sens. Mais les outils mis à disposition des producteurs ne semblent pas très efficace et le système D reste encore ce qui fonctionne le mieux. Les paiements du chômage partiel tardent et les entreprises ne sont pas sures de pouvoir payer les salariés en avril. Des difficultés avec certaines banques et centres de gestion, notamment sur les tarifs pratiqués. Des remontées aux instances régionales et nationales ont été faites sur ces points urgents.

La gestion des stocks est le principal sujet de préoccupation pour limiter le contrecoup à la reprise notamment sur les prix. Beaucoup d’interrogations sur la sortie de confinement : reprise de la fréquentation des littoraux etc…